PJL Terrorisme

photo député

Suzanne Tallard

  • Phone number: +33140636818
  • Nom de la circonscription: Charente-Maritime
  • Party: Parti socialiste
  • 71 years old
  • Job: Retraitée de l'enseignement

Get more info…

or

Add a widget on your website

Call for free

If you want to call for free, you must provide us with your phone number (the PiPhone will call that number to initiate the communication).

Starting with your country code, without the initial 0

Call at your expense

If you don't want to call for free, here is the number of the current MEP (you can either dial it from your phone or push the button if any VoIP client is installed on your device.

☎ 0033140636818

Feedback

You are calling: Suzanne Tallard ( FR - )

Please take a second to give us your feedback.

Were you able to reach somebody or not? How long did the conversation last? What information did you get?

Le 15 septembre prochain, les députés de l'Assemblée nationale discuteront le projet de loi dit de « lutte contre le terrorisme ». Adopté en l'état, ce texte autoriserait des mesures de blocage administratif portant gravement atteinte à nos droits fondamentaux, et banaliserait des restrictions de liberté sans intervention préalable d'un juge.  De plus, il étendrait encore un peu plus les responsabilités des intermédiaires techniques dans la suppression de contenus en ligne encadrée par la Loi pour la Confiance dans l'Économie Numérique (LCEN), les contraignant à censurer tous les contenus signalés par des internautes afin d'éviter tout risque juridique.

La plupart des articles contenus dans ce projet de loi instaurent des mesures disproportionnées ou inefficaces au regard de l'équilibre indispensable à conserver, dans une démocratie, entre libertés publiques et lutte contre le terrorisme. Il est par ailleurs indigne qu'un texte aussi lourd de conséquences soit examiné en procédure d'urgence, avec une seule lecture par le Parlement.

Sans attendre, contactez vos députés pour les appeler à refuser ces mesures d'exceptions contournant le pouvoir judiciaire, en leur expliquant si besoin les réalités techniques et sociales d'Internet.


Vous trouverez plus d'informations sur les enjeux de ce vote dans le dernier communiqué de presse de La Quadrature du Net.

En période de vacances, il arrive que les députés soient absents et ne répondent pas au téléphone. Dans ce cas, n'hésitez pas à les contacter par email.


Conseils généraux

  • Avant tout, renseignez-vous sur le sujet en lisant nos documents clés.
  • Soyez poli et restez vous-même. Quoi qu'il arrive, n'oubliez pas les règles basiques de politesse et de bon sens. Que vous soyez d'accord ou non avec votre interlocuteur et quelles que soient les opinions des autres membres de son groupe politique, ne donnez pas une mauvaise image des gens qui défendent la même cause que vous.
  • La plupart du temps, vous échangerez avec un assistant parlementaire, et pas directement avec l'élu. Ce n'est pas un problème. Engagez la conversation : les assistants jouent un rôle important dans la construction des positions des élus.
  • Si votre interlocuteur vous pose une question à laquelle vous ne pouvez pas répondre, ne paniquez pas. Personne n'attend de vous que vos soyez un expert : vous êtes simplement un citoyen inquiet. Dans ce cas, dites à votre interlocuteur que vous allez vous renseigner, et rappellerez avec la réponse. N'hésitez pas à nous demander de vous aider.
  • Si vous ne vous sentez toujours pas familier avec les arguments, ce n'est pas grave : demandez quelle est la position du député et quels sont ses arguments.
  • Lors de vos appels, n'hésitez pas à proposer de rappeler pour offrir plus d'informations, de rencontrer le député, d'envoyer des documents, des références, etc. Parfois, l'assistant vous demandera d'envoyer un email. N'hésitez pas à rappeler un peu plus tard pour vérifier qu'il en a pris connaissance et lui demander son avis.

Généralement, les conversations se déroulent de cette manière :


VOUS
Bonjour, je m'appelle [VotreNom], je souhaiterais parler à Mme/M [NomDeL'élu(e)], s'il vous plaît.

ASSISTANT/E
 Mme/M [NomDeL'élu(e)] n'est pas disponible, je suis son assistant(e). En quoi puis-je vous aider ?
VOUS
Votre assemblée se prononcera bientôt sur le projet de loi sur l'égalité entre les femmes et les hommes. J'aimerais connaitre la position de Mme/M [NomDeL'élu(e)] à propos de l'extension de l'obligation de signalement des contenus potentiellement illicites pesant sur les hébergeurs.

ASSISTANT/E
Je vois. Nous avons déjà reçu des appels similaires. Je n'ai pas le temps.

VOUS
Mais c'est très important ! Tel qu'il est actuellement rédigé, le texte risque d'aggraver le problème qu'il est censé résoudre.

ASSISTANT/E
Ne vous inquiétez pas. Le texte est moins grave que vous ne le croyez, tout va bien se passer.

VOUS
Seul un juge devrait pouvoir déterminer si un contenu est licite ou non. Confier cette mission à des acteurs privées et les rendre responsables des contenus qu'ils ne suppriment pas les encouragerait à censurer automatiquement tous les contenus que les citoyens leur signaleront.  

ASSISTANT/E
D'accord, j'en parlerai à Mme/M [NomDeL'élu(e)].

VOUS
Merci beaucoup de m'avoir écouté/e. Si vous le souhaitez, je peux vous envoyer des documents de référence. Je rappellerai sous peu pour savoir ce que Mme/M [NomDeL'élu(e)] en a pensé. Bonne journée.


Et à présent... Appelez un autre député ;)

Email

Si vous n'êtes pas à l'aise avec le téléphone, vous pouvez aussi contacter vos élus par email. Leurs adresses sont disponibles sur notre wiki.

Certaines personnes proposent parfois des outils pour envoyer des emails génériques à tous les députés européens (et même à ceux qui ne votent pas sur le sujet en question). Nous pensons que ces emails sont inutiles, voire contreproductifs. Les députés et leurs assistants savent aussi bien que vous utiliser des filtres anti-spam, et ces messages finissent rapidement dans leur corbeille. Les emails génériques donnent l'impression que vous n'accordez pas suffisamment d'importance au sujet pour prendre le temps d'envoyer un message personnalisé, et ne reflètent même pas le nombre de personnes s'impliquant (une seule personne peut envoyer le même message plusieurs fois). Pire, ces emails augmentent le risque que les élus ne lisent plus les messages personnalisés concernant ce sujet, et finalement le déservent votre action. Si vous souhaitez vraiment ajouter votre nom à un texte déjà écrit, vous feriez mieux de signer une pétition.

La meilleure solution est d'envoyer un email reflétant votre propre approche et vos connaissances du sujet (souvenez-vous : personne n'attend de vous que vous soyez un expert, seulement un citoyen concerné) et, si possible, adapté aux positions du groupe de l'élu.

Privacy Policy